Baeredith : Une chanteuse passionnée à l’avenir prometteur

Après «  Mamí » et « Racks », ses deux premiers titres, Baeredith fait partie de ceux qui commencent dans la musique urbaine. Rencontre avec une nouvelle artiste à suivre de très près. 

Il est presque 18 heures au musée du Louvres, Baeredith arrive accompagnée de deux amis. Les mains dans les poches de son manteau, elle se présente d’une voix fraiche « Meredith enchantée ». Très pétillante, elle cache derrière ses lunettes de vue un regard timide. C’est un peu gênée que Baredith s’assoit, elle admet que c’est sa première interview. Étudiante en L1 de droit, la jeune fille de 19 ans pratique le chant. «  Mamí » et « Racks » ses deux premiers titres, sont très  entrainants. On note une grande présence de basses et le rythme est très dynamique, tout comme leur interprète. Son apparence physique le montre : Manteau orange vif et cheveux blonds témoignent de sa joie de vivre.

Tout a commencé en septembre 2018, Meredith, de son vrai nom, décide de se lancer. Elle chante depuis toujours, à l’abri des regards. Cette fois, elle veut passer à un niveau supérieur : enregistrer son premier titre. Elle a eu comme un déclic, il fallait le faire. La jeune femme décide de se couper les cheveux, c’est comme un nouveau départ.

Son alter ego 

Meredith et Baeredith sont différentes mais similaires. L’une est timide, manque de confiance en elle et se remet constamment en question, tandis que l’autre à beaucoup d’assurance, « si les gens me voyaient sur scène et dans ma vie de tous les jours, ils verraient la différence ». En février 2019, la jeune femme originaire du Cameroun participe au RoseGolden Fest, un événement qui met en avant de jeunes artistes. Une fois sur scène la timidité de la chanteuse s’envole et laisse place à Baeredith. Ses proches, en particulier sa soeur ont même du mal à croire que la personne sur scène et bien celle qu’ils connaissent. Pour Meredith, l’ambiance, l’énergie et l’amour des gens présents dans la salle lui a permis de mettre sa timidité de coté. Il reste difficile pour elle de choisir entre le studio et la scène : « Le problème c’est qu’au studio je suis dans mon élément, j’aime ce que je fais. Mais une fois sortie le son ne me plait plus, en plus de ça je n’aime pas réécouter ma voix. Quant à la scène, ça m’a fait énormément de bien. Je ne peux pas choisir entre les deux. » 

Baeredith et sa relation avec la musique 

Le jeune femme aime être sur scène d’ailleurs elle lui avait manqué. Depuis son plus jeune âge, Meredith pratique la danse. Elle a tout fait, de la Salsa en passant par le Hip Hop et la modern Jazz pour terminer sur de l’afro danse. Puis elle décide d’arrêter : « Je n’avais plus autant de passion qu’avant ».  Aujourd’hui, sa passion c’est la musique même si elle ne remplacera jamais la danse. Son rapport à la musique est compliqué. La chanteuse est indécise : « C’est par vague ». Par exemple, au moment du tournage de la vidéo de « Racks » Elle a beaucoup hésité : « au début je voulais vraiment faire le clip après je n’en avais plus l’envie puis je me suis dit qu’il fallait que je donne un clip à mon premier son ».

Au fil de la conversation, Meredith est plus à l’aise, elle nous confie que ses relations amoureuse inspirent la plupart de ses textes. Pour «  Mamí », la réaction face à sa coupe de cheveux l’a inspirée. Comme tout artiste, Baeredith fait face à certaines difficultés pour écrire ses textes, la chanteuse en a conscience : « J’ai du mal avec l’écriture. Il faut que j’ai plus d’assurance, je dois me dire que ma voix plait aux gens alors il faut que je me fasse confiance. » 

Son entourage 

Meredith est une bosseuse passionnée et déterminée. D’ailleurs ses amis nous l’expliquent : « C’est une travailleuse, quand elle aime quelque chose elle se donne à fond ». Meredith donne une très grande place à ses amis. Pour l’étudiante, ils sont « plus que des amis » et leur avis sur son travail d’artiste compte beaucoup. Elle sait qu’ils lui diront tout même si cela n’est pas toujours positif, et c’est ce qu’elle apprécie : l’honnêteté de ses proches. Pour elle c’est ce qui lui permettra de s’améliorer. La jeune artiste ne compte pas laisser sa timidité lui barer la route. Elle prépare déjà son nouveau titre.

En France, le R’n’b est peu représenté. Avec l’arrivée d’artistes comme Baeredith, les choses pourraient changer. Meredith est déterminée et quand elle a quelque chose en tête il est difficile de l’en dissuader. En continuant à travailler, la chanteuse pourra s’imposer sur la scène musicale. Elle a tous les atouts pour réussir. Comme on dit, le talent ne suffit pas. Ce qui différencie les bons des meilleurs c’est le travail. Et ça, Meredith l’a bien compris.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *